ENQUÊTE DATA – Depuis le 1er décembre, les loueurs de meublés touristiques parisiens ont l’obligation, en vertu du décret AirbnB, d’acquérir un numéro d’enregistrement auprès de la mairie. Le Figaro a analysé près de 54.000 annonces Airbnb.

Depuis plusieurs mois, la mairie de Paris multiplie les actions pour tenter de freiner la location illégale de meublés touristiques. En ligne de mire: Airbnb, la plateforme de réservation de logements de particuliers. La société revendique plus de 60.000 annonces dans la capitale française. Un chiffre qui montre à lui seul l’ampleur du phénomène. Consciente du poids de l’entreprise américaine et des divers problèmes qui en découlent (notamment la pression locative dans le centre de Paris), la mairie exige depuis le 1er décembre – grâce au décret Airbnb et un arrêté – que les loueurs obtiennent un numéro d’enregistrement sur le site de l’administration et le fassent figurer sur leur annonce. Un dispositif applicable dans les villes de plus de 200.000 habitants et qui permettra à terme de vérifier que les hôtes ne dépassent pas, chaque année, les 120 nuitées de location légales de leur logement principal.

Lire la suite : À Paris, 80% des annonces AirbnB sont illégales


Les oiseaux de passage - PW

Sociétaire de la coopérative SCIC Les oiseaux de passage et sociétaire gérant de la SCIC coopérative d'habitants Hôtel du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais