Camions-épiceries sillonnant les campagnes, restaurants saisonniers de plage, marchés forains, kiosques ont toujours eu leur place dans l’économie. Aujourd’hui, ce modèle est revisité : il se diversifie, et répond à de nouveaux usages, marchands et non marchands. Aussi boutiques, bars et galeries éphémères, food-trucks, camions itinérants, mobilier urbain provisoire fleurissent dans les villes et sillonnent le périurbain.(…)

Les activités de l’économie éphémère et leur installation dans un immobilier léger ou des véhicules itinérants autorisent des micro-interventions dans le but d’améliorer l’hospitalité des territoires. Elles apportent de la diversité dans les zones denses déjà équipées. Elles permettent, lorsque ce sont des activités itinérantes, d’aller à la rencontre de population isolée, en zone rurale notamment.

Les exemples réunis dans cette étude montrent l’éventail des activités installées dans les constructions légères (containers réaménagés, kiosques, cabanons…) ou dans les itinérants (triporteurs, camions, remorques…) sous le terme générique d’« économie éphémère ».

Lire la suite : L’économie éphémère


Les oiseaux de passage - PW

Sociétaire de la coopérative SCIC Les oiseaux de passage et sociétaire gérant de la SCIC coopérative d'habitants Hôtel du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais